L’histoire du parfum


L’homme semble avoir toujours été attiré par les odeurs et aurait commencé depuis l’âge du feu à s’enivrer de parfums en jetant simplement des herbes dans le feu.

 

Dans l’antiquité, les premiers parfums étaient destinés aux Dieux et aux rites funéraires, notamment les Égyptiens et les Grecs. Ce sont des essences de plantes et de résines.

 

On brûle alors ces bois, fleurs et résines sous forme d’encens. Le mot « parfum » provient du latin « per fumum » par la fumée.

Par la suite, le parfum trouve plusieurs supports telles que les huiles, des liqueurs et ainsi commencent à être utilisés pour le corps. Égyptiens, Grecs et Romains sont connus pour le culte du corps.

Par ailleurs, les Grecs se penchent sur l’aspect médicinale des parfums.

Durant le Moyen âge chrétien, les parfums ne sont plus utilisé lors des rites religieux, mais avec l’ouvertures des grandes routes commerciales, la création des parfums semble reprendre de l’essor notamment grâce à de nouvelles techniques et de nouveaux produits provenant d’Asie.

En occident, l’hygiène devient de plus en plus…disons de moins en moins…bref c’est pas top et les parfums vont couvrir toutes ces mauvaises odeurs, principalement dans la noblesse. On parfume un peu tout, les vêtements, les accessoires et les gants.

 

Ce n’est qu’au début du 18eme siècle, avec l’utilisation de l’eau de Cologne qu’arrivent les parfums avec vaporisateurs et des techniques modernes de distillation des fleurs et fruits.

 

Paris est un modèle de raffinement pour toute l’Europe (malgré le manque de douches quotidiennes) et la France conserve un rôle important dans la production et la commercialisation du parfums notamment à Grasse.

Au 19ème siècle les progrès de la chimie ont permis de créer de nouveaux parfums et surtout d’en changer le support, ainsi apparaissent les sels de bain et des parfums destinés a embaumer les armoires.

Au 20ème siècle les techniques modernes ont fait évoluer les parfums et surtout les ont rendus accessibles.

Les grandes marques ont su utiliser l’image des grandes stars pour promouvoir leurs parfums et faire rêver. Le parfum est devenu accessible à tous mais en restant un produit qui fait rêver.

Plus d’informations sur les sites suivants :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parfum

http://www.auparfum.com/petite-histoire-du-parfum-et-de-la-parfumerie

http://www.fragonard.com/parfums_grasse/FR/fragonard/histoire_du_parfum_et_fragonard

Histoire du Parfum, Maryline Monroe

Les notes de têtes d’un parfums ce sont les premières impressions lors de la vaporisation ou lorsqu’on sens les bougies et les diffuseurs.

Ce sont en principe les notes les plus fraiches, fruités ou fleuries. 

 

Les notes de coeurs sont celles qui se développent quelques heures après la vaporisation du parfum ou lorsqu’une bougie parfumée brûle et embaume votre pièce.

C’est souvent l’odeur caractéristique du parfum.

 

Les notes de fond sont les odeurs qui restent parfois pendant plusieurs jours. Elles sont plus subtiles mais sont présentes sans toujours s’en rendre compte. 

Elles représentent les notes plus boisées ou vanillées.

 

Létizia FRANÇOIS

Votre conseillère Partylite Moselle et Luxembourg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s